Le parrain, la marraine

En 2019, Claire Burger est la marraine de Visions Sociales

Claire Burger est une cinéaste et réalisatrice française née en 1978 à Forbach.

Après une expérience de journaliste reporter d’images, elle intègre le département montage de La Fémis dont elle sort diplômée en 2008. Dès sa sortie de la prestigieuse école de cinéma, elle réalise un court-métrage Forbach, qui obtient le Grand prix du festival de court-métrage de Clermont-Ferrand et le second prix de la Cinéfondation du Festival de Cannes.

C’est le début d’un parcours sans faute qui lui vaut de recevoir le César du court métrage pour son deuxième film en 2010, C’est gratuit pour les filles, coréalisé avec Marie Amachoukeli.

Ce succès leur permet de tourner avec Samuel Theis, Party Girlprojeté en ouverture d’Un Certain Regard à Cannes en 2014 et qui en repartira primé du prix d’Ensemble et surtout sacré de la Caméra d’or.

Claire Burger réalise son premier long-métrage en solo, baptisé C’est ça l’amour qui remporte le Prix du meilleur Réalisateur aux Giornate degli Autori du Festival de Venise en 2018. Ce film a été projeté au 40eme Cinemed, festival du cinéma méditerranéen de Montpellier et au Festival Premiers plans d’Angers, deux festivals dont les Activités Sociales de l’Energie sont partenaires depuis de nombreuses années.

Sacrée Femme de cinéma 2018 au début du 10ème Festival de Cinéma Européen des Arcs, la réalisatrice Claire Burger en est repartie bardée de prix. Son film C’est ça l’amour a remporté la Flèche de cristal et le prix du jury presse. Son interprète principal, Bouli Lanners, le prix d’interprétation masculine.

Claire Burger, cinéaste sensible, est engagée par ailleurs dans le Collectif 50/50. Elle dit à propos de son engagement : « J’ai adhéré par principe et je suis entourée par ses militantes. C’est une cause qui m’est si chère que je ne veux pas la voir dévoyée. Ce qui implique donc de la défendre de manière responsable ».  Lorsqu’elle parle de son travail de cinéaste, Claire Burger dit enfin : « mes films sont un endroit de communication avec les autres. J’y suis plus sensible, plus généreuse, moins violente que dans la vie ».

Retrouvez l’interview de Claire Burger.

©2019 CCAS I Mentions Légales I Vie privée

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?