La restauration méridienne évolue en 2018

Nous souhaitons vous donner l’information nécessaire pour vous permettre de déjeuner dans les meilleures conditions au sein de vos restaurants exploités par la CCAS.

Les négociations

L’année 2017 a été marquée par l’aboutissement de négociations entre le gouvernement, les employeurs et les fédérations syndicales de la branche des IEG qui ont conduit à la parution au Journal Officiel de décrets modifiant l’article 25 et 22 du Statut National des Industries Electriques et Gazières, relatifs aux Activités Sociales.

La restauration méridienne

Suite à ces négociations et à la modification de l’article 25 du Statut National, une convention cadre a été signée qui acte des nouvelles règles relatives à la restauration méridienne et à son financement.

À compter du 1er janvier 2018, il appartient désormais aux entreprises de la Branche de définir l’ouverture des droits à la restauration méridienne pour les salarié.e.s, la liste du/des restaurant.s auquel.s chacun.e peut accéder, les modalités financières de prise en charge.

La CCAS assure l’exploitation des 83 restaurants méridiens sur le territoire national via des conventions locales qui contractualisent les spécificités de la prestation de restauration sur chaque site.

Concrètement, pour chaque salarié.e/convive :

1. Tarification

La tarification de votre restauration méridienne, désormais déterminée par les employeurs, reste à ce jour calculée sur la même base. Elle est toujours en lien avec votre rémunération qui est transmise annuellement par les employeurs à la CCAS. Si vous avez accès à plusieurs restaurants, vous bénéficiez de la même tarification dans chacun d’entre eux.

2. Accès au restaurant

Ce sont dorénavant les employeurs – votre Unité – qui déterminent le ou les restaurants exploités par la CCAS auquel vous avez accès*.

*Si vous vous présentez dans un restaurant non identifié par votre Unité, vous devrez, à terme, vous acquitter du tarif non subventionné (NS)

Chacun.e d’entre vous reste inscrit.e dans le restaurant méridien fréquenté habituellement.

Sur présentation de votre carte « SYMO », vous bénéficiez des mêmes conditions d’accès et de prestations au tarif subventionné, en fonction de la grille de coefficients hiérarchiques.

3. Mobilité

En cas de mutation, rapprochez-vous de votre équipe RH pour activer vos droits.

La mise en place de ces nouveaux dispositifs nécessite une phase d’ajustement transitoire

Depuis le 02 janvier 2018, quelques anomalies de rattachement sont apparues sur différents restaurants qui sont en cours de traitement et seront réglées prochainement.

  • Vous disposez d’une CARTE SYMO et votre accès au restaurant a été bloqué début janvier : pour ceux et celles d’entre vous à qui il a été demandé un paiement au tarif plein, non subventionné, ces anomalies seront régularisées, sur carte, ce qui équivaudra à un remboursement du « trop payé »
  • Vous ne disposez pas d’une carte SYMO : présentez-vous au restaurant exploité par la CCAS. Il vous sera remis un formulaire à remplir, à faire valider par votre service Ressources Humaines et à retourner à la caisse de ce même restaurant. La création de la carte sera réalisée entre 48 à 72 heures par la CCAS et vous donnera accès au restaurant au tarif correspondant à votre niveau de rémunération.

Pour toutes précisions, il convient dorénavant de vous adresser à l’équipe Ressources Humaines de votre Unité.

Ces nouvelles modalités ne remettent pas en cause les engagements que porte la CCAS sur un mode d’exploitation écoresponsable, sur l’équilibre alimentaire et le développement durable.

Vos restaurants CCAS doivent, par ailleurs, demeurer des espaces de vivre ensemble et permettre la rencontre et l’échange.

Sur ccas.fr et dans vos SLVie/CMCAS : bénéficiez de l’ensemble de vos activités sociales (Vacances adultes, séjours jeunes, culture, billetterie, médiathèque…)

©2018 CCAS I Mentions Légales I Vie privée

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?